Freelance: comment fixer ses tarifs?

Rédigé par José - - Aucun commentaire

Quand on décide de se mettre au freelancing, le plus difficile sera bien sûr de s’organiser, mais surtout de fixer les tarifs pour ses prestations. D’un côté, on a souvent peur de faire fuir les clients en proposant un prix trop élevé. De l’autre, il faut bien qu’on gagne sa vie en établissant un niveau raisonnable. Alors, comment s’y prendre?

Bien choisir son mode de tarification

En tant que freelancer, on bénéficie d’un statut spécifique autre que celui des salariés. Les Horaires de travail, les charges fiscales, la couverture sociale, tout est différent. C’est pour cette raison qu’il est important de choisir la bonne méthode de tarification

Les prix peuvent être fixés à l’heure ou à la journée. Dans ce mode de calcul, l’astuce est de déterminer les coûts en fonction de la quantité de travail vu qu’une journée comptera toujours 24 heures quelle que soit l’activité.

L’autre technique consisterait à facturer au forfait. L’objectif est de proposer une prestation qui répond parfaitement aux attentes des clients aux meilleurs prix. Ici, on se basera sur la valeur du travail

Le plus difficile sera toujours de déterminer le niveau le plus adapté par rapport à ce que l’on offre et ce qu’on souhaite recevoir en retour. Toutefois, il est toujours possible de se renseigner sur les plateformes des agences œuvrant dans le domaine et qui proposent des tarifs indicatifs. Aussi, veillez à bien choisir vos alliés dont votre banque et votre assurance.

Fixer ses tarifs selon son profil

Comme on peut le voir sur les sites qui proposent des missions en freelancing, le profil du prestataire est un critère important. 

Et puisque le client va sélectionner son partenaire en fonction de cette information, pourquoi ne pas en faire de même pour la tarification? Quand on débute dans un domaine, le mieux serait donc de suggérer un prix inférieur (avec une marge moyenne de 30 %) à ceux du marché.

Ainsi, on aura plus de chances à trouver une mission et à gagner en expérience. Il suffit ensuite d’ajuster progressivement le niveau au fur et à mesure qu’on avance. Pour les freelancers aguerris, les coûts dépendront de nombreux critères (niveau de difficulté, prestige du client ou autres), mais ils devraient tendre vert le tarif normal.

Dans tous les cas, être freelance apporte une liberté de travail à différents degrés. il est ainsi possible de travailler de n’importe où et bien entendu de choisir ses clients et ses missions. En ce sens, ce statut connaît un vif succès, c’est pourquoi le statut juridique de l’auto-entrepreneur a connu un tel essor depuis sa création. Dès à présent, évaluez la situation selon votre profession et vos économies afin de vous lancer en tant que freelance.  Si vous souhaitez développer une activité de sécurité informatique, sachez que de nombreuses possibilités s'offrent à vous pour vous permettre d'utiliser des outils de plus en plus performants. Vous pourrez ainsi offrir un service irréprochable.

 

Écrire un commentaire

Quelle est la cinquième lettre du mot diblec ?